4 min read

5 conseils pour recruter des pépites de la tech sur un marché en hypertension

Rédigé par Marie-Alix Sibillotte

Marie-Alix Sibillotte

 

Toi aussi, tu bosses dans la tech et tu recrutes ? Alors tu sais à quel point les pépites sont rares, car la demande (offre d’emploi) augmente à vue d'œil, mais l’offre reste la même. C’est officiel : c’est la guerre du recrutement.
Et donc tu sais aussi que tes candidats reçoivent un nombre abhérant d’InMail chaque jour. Ça les fatigue et toi aussi.

Chez Sicara, le domaine de la “tech” qui nous intéresse, c'est principalement l’Intelligence Artificielle et les Projets Big Data, mais aussi la Business Intelligence. Et aujourd’hui, je te partage quelques tips pour recruter les candidats dont tu as besoin dans ton équipe.

Voilà 5 conseils pour réussir à recruter les pépites de la tech !


Conseil #1 : Se rendre visible

C’est d’autant plus important lorsque tu ne t’appelles pas Google, Facebook ou Amazon. L’idée est d’intervenir en amont des périodes de recherche pour que les candidats pensent à toi quand ils chercheront leur future aventure professionnelle. Cela implique de communiquer régulièrement, car c’est un travail de long terme.

  • Le premier levier, ce sont les écoles. Créer un partenariat avec des écoles cibles permet aux entreprises d’échanger plus facilement avec les étudiants. C’est le cas par exemple des “mini-forums” : à l’inverse d’un grand forum école, le nombre d'entreprises est réduit, mais leur visibilité est plus forte. Il y a également la possibilité de donner des cours et donc de partager notre quotidien. Ainsi, les étudiants se projettent sur un aspect concret du monde de l’entreprise.
  • Le deuxième levier est les réseaux sociaux, Linkedin étant l’outil privilégié du recrutement. Sur Twitter, il existe de grandes communautés techs très dynamiques. Par exemple, chez Sicara, nous avons pris le pli de mettre en avant 1 Sicariote par semaine sous la forme "1 jour, 1 Sicariote". Ca développe l’image de marque de l’entreprise.

Conseil #2 : Adopter une approche personnalisée

On pense tout de suite à LinkedIn, et bien sûr, c'est un élément essentiel. Surtout dans les messages de contact. Il faut indiquer au candidat de manière subtile qu’on a identifié chez lui ce qui nous plaisait dans son parcours. Pour cela, je peux choisir parmi l’une des expériences professionnelles ou un projet perso, et ça peut aller jusqu’à une expertise spécifique sur une techno.

Une fois que j’ai eu le candidat au téléphone, je le rassure sur ses critères de choix, qui souvent proviennent de précédentes blessures professionnelles. Par exemple, certains candidats m’expliquent qu’ils souhaitent travailler en équipe, car dans leur entreprise actuelle, ils sont tout seuls et ne se sentent pas progresser. C’est l’occasion de lui expliquer que chez Sicara, on travaille uniquement en équipe, avec les méthodologies Agile et Lean, et surtout que la progression est l’un des piliers de notre culture.

Enfin, pour s’assurer d’être le plus pertinent possible pour accompagner les candidats, il faut comprendre le métier, car il n’y a rien de pire qu’un recruteur qui ne comprend pas ce que tu fais ! Pour ça, tu peux échanger avec des techs de ta boîte ou lire des articles sur Parlons Data ou dans la NewsLetter Data Engineering Weekly.

Conseil #3 : Démontrer notre expertise technique

Oui évidemment, mais pas de manière frontale, sinon ça passerait pour du bullshit, et ça ferait fuir les pépites !

Pour éviter ces écueils, voilà plusieurs astuces :

  1. Intégrer dans le processus de recrutement des entretiens techniques ambitieux et exigeants pour leur montrer que le niveau technique est élevé. Ça permet aussi de leur prouver qu’ils ont encore pleins de choses à apprendre.
  2. Envoyer du contenu pour soutenir nos expertises, comme communiquer sur notre blog technique qui contient des articles rédigés par les Data Engineers et Data Scientists de Sicara.
  3. Dans les échanges, évoquer des technos très récentes qu’on utilise chez Sicara. Ça rassure sur le fait qu’on est à la page, on sait de quoi est fait l’état de l’art. C’est le cas de DVC qu’on utilise généralement avec Streamlit. Initialement, il y avait besoin de cette techno pour un projet spécifique. Et puis, d’autres Sicariotes s’y sont intéressés, une guilde a été montée, des formations ont été dispensées. Enfin, notre Head of Data Science a été certifié et a donné des conférences Pycon sur ce sujet à Berlin et San Francisco.

Conseil #4 : Se positionner en partenaire du candidat

C’est fini l’époque des recruteurs qui démolissent leurs candidats, tout comme est révolue l’époque où seules les entreprises pouvaient choisir. Aujourd’hui, un processus de recrutement, c'est un cheminement vers un partenariat. Chaque partie prenante peut décider de continuer, ou non, l’aventure.

Il est donc nécessaire d’intégrer dès le processus de recrutement un accompagnement spécifique pour chaque candidat, avec de la bienveillance et des échanges réguliers.

  • Avant chaque étape du processus de recrutement, j’appelle le candidat pour le briefer sur la personne qu’il va rencontrer, ce qu’il va se passer pendant l’entretien et ce qu’on attend de lui.
  • Et après chaque étape, je le rappelle pour débriefer. C’est le candidat qui commence par m’expliquer ce qu’il a pensé de l’entretien, points forts, mais aussi axes d’amélioration pour Sicara. Ensuite, c’est à notre tour de lui faire un feedback pour qu’il puisse progresser dans la suite du processus.

Conseil #5 : Partager l'aventure de l'entreprise

C'est-à-dire montrer au candidat comment se passe la vie dans l’entreprise. Par exemple, pour Sicara, la manière dont on travaille en équipe, sur projet, avec les clients, …. Et pour ça, il y existe 3 principaux leviers

  • L’intégration dans nos entretiens, nos pratiques et méthodologies. On propose aux candidats un entretien de Pair Programming où ils codent avec un tech lead, et où ils peuvent aussi apprendre le TDD (Test Driven Development).
  • Ensuite, le partage de documentation pendant le processu sur le fonctionnement de l’entreprise, la répartition des équipes, l’histoire du groupe. Ce qui permet au candidat de mieux comprendre qui est Sicara et d’où l’on vient.
  • Enfin, une proposition à cotoyer la vie de Sicara à travers la rencontre avec un maximum de personnes, y compris des dirigeants, ainsi que la visite les locaux et  l’invitation aux évènements de Sicara pendant son process de recrutement.

Ca permet au candidat de se projeter sur sa potentielle future vie professionnelle !

Nous arrivons à la fin des 5 conseils ! Toi aussi tu recrutes des techs et particulièrement en Data Engineering, Machine Learning ou Computer Vision ? Viens nous en parler, je serai ravie d’échanger sur ton expérience !

 

Cet article à été écrit par

Marie-Alix Sibillotte

Marie-Alix Sibillotte

Suivre toutes nos actualités

Data as a product : Comprendre ses utilisateurs finaux pour maximiser l’adoption d’un produit data-driven.

7 min read

L’intelligence artificielle : définition, histoire et cas d’usages.

5 conseils pour recruter des pépites de la tech sur un marché en hypertension

4 min read